S'abonner Forum Contact Finances/Commerce
  Rédacteur en chef : Stéphane Juffawww.menapress.com
Page principale Articles précédents A propos de la Mena

Le commentaire du jour :


par Roxane Mudejar.

Abjecte et raciste, ce sont les mots qui conviennent.

Cete "femme", qui écrit au masculin, a déjà sévi dans ce forum.

Malheureusement, elle fait partie d'une petite minorité non-négligeable, de personnages répugnants, qui terrorisent la politique israélienne ainsi que les instances communautaires en France, voir le blog Humus et des énergumènes du genre de Charles D'Alger.

Des fachojuifs antisionistes, qui se réjouissent encore de l'assassinat du 1er ministre Itzak Rabin, et qui appellent à affronter Tsahal et la police de l'Etat d'Israël, afin d'établir un régime théologique de type iranien.

Quant à l'article de M. El Soudi, il dérange, certes. Mais il pose des questions de fond. Je ne pense pas que l'on doive être d'accord ou pas d'accord avec ce qu'il écrit.

Il faut se demander si la paix est plus une nécessité stratégique pour Israël ou pour les Arabes.

Il faut se demander si l'afaiblissement d'Abbas est dans l'intérêt d'Israël.

Il faut se demander s'il est de l'intérêt d'Israël de sortir de la Feuille de Route.

Quant à savoir précisément grâce à qui la violence a cessé en Cisjordanie, est-ce bien important ?

M. El Soudi a abondamment traité, dans ses articles précédents, des sucès des commandos israéliens contre les terroristes, du rôle du mur de séparation, de la coopération sécuritaire entre l'AP et Israël, et de la formation des policiers de Dayton.

Il ne prétend pas que ce succès est entièrement dû à Mohamed Abbas.

Ce que l'on peut tout de même relever, c'est que sans son approbation, si Arafat était toujours au pouvoir, ce ne se serait pas passé. Que son accord et son activité a été nécessaire pour en arriver là.

Mais, à nouveau, est-ce vraiment important ? Il y a cessation du terrorisme arabe en Cisjordanie. C'est ce que réclamait la Feuille de Route. Israël doit-elle refuser de continuer au prétexte que ça n'est pas uniquement Abbas qui est responsable de cette situation ?

Pour avancer vers la paix, il faudrait passer au stade suivant, qui ne met en aucun cas en danger la sécurité d'Israël, mais qui calme les Shelly Sauveur et leurs copains terroristes.

Alors pourquoi ne pas le faire ? N'est-ce pas une erreur stratégique de Bibi Nétanyahou ? C'est en tout cas la question que pose M. El Soudi, et qui mérite au moins d'être posée.

Sommes-nous devenus incapables de réfléchir à une question délicate ?

Autre chose encore : En septembre dernier, sans nous annoncer (nous n'avions pas leur no de téléphone, nous nous sommes renseignées à la mairie de Métoulla), avec une amie de Lyon, nous avons frappé à la porte de la Ména.

Nous y sommes restées... trois jours, jouissant de la meilleure hospitalité qu'il me fut donné de recevoir.

La maison de la Ména est vraiment une ruche d'amitié et un chaudron d'idées.

De plus, Stéphane Juffa nous a préparé un véritable festin chaque soir. Le jour maudit où il abandonnerait le journalisme, il peut immédiatement ouvrir un restaurant gastronomique sans crainte.

Merci à lui pour son accueil, sa gentillesse et son accessibilité. A Ilan, qui mérite ce que les femmes pensent de lui (mais il est plus jeune que mon fils cadet !), et qui est aussi drôle en réalité que dans ses articles.

Un grand merci à l'amie d'Ilan, Nihya, qui ne nous a pas quittées durant notre séjour improvisé, qui est belle et intelligente comme la lumière. Elle a pris sur son temps pour nous faire découvrir la région.

Et à Madame Tsadik, la mère d'Ilan et la femme de Jean, une femme d'une immense beauté et de grande classe.

Aux célibataires de la Ména, Carine et moi serions bien retées avec vous si nous n'étions pas heureusement mariées. Vous êtes des Mensch.

Avis aux amatrices, c'est le top ! On m'a dit que Sébastien Castellion est libre, de même qu'un autre grand journaliste, qui m'a demandé de ne pas le citer.

Mais attention, la concurrence est rude, nous n'avons vu que de très belles femmes à la Ména.

Merci à vous tous de tout nos coeurs. Pour l'accueil et pour votre travail extraordinaire. Vous nous manquez !

Roxane




Droits de reproduction et de diffusion réservés
Copyright © 2002-2006 Metula News Agency